Le rôle du CSE dans une opération de restructuration​

Les opérations de restructuration engendrent des changements sur la structure des sociétés concernées par ce projet. En effet, cette démarche impacte sur son capital social et financier. Il peut s’agir d’un simple accroissement ou d’une diminution de capital, ou également d’opérations plus lourdes comme une scission, une fusion, ou un apport partiel d’actif. Le représentant syndical au cse joue un rôle important lors de ces opérations.

Quelles sont les missions du CSE ?

D’une manière générale, la mission du représentant syndical au CSE diffère en fonction de la taille de l’entreprise. Si cette dernière possède moins de 11 salariés, la mise en place d’un comité social et économique n’est pas possible. Au sein d’une firme ayant plus de 11 employés, cet organe est chargé d’effectuer plusieurs tâches. Effectivement, les membres du CSE sont chargés d’exprimer à l’employeur les requêtes des salariés, que ce soit de manière collective ou individuelle. Il est toutefois possible de savoir plus sur la mission du représentant syndical au CSE sur blog.osezvosdroits.com, dont ses sollicitations peuvent toucher la rémunération et leurs intérêts comme l’organisation du travail. Elles peuvent également concerner les conditions de travail formation ou la santé et la sécurité. De plus, le comité social et économique s’assure que les obligations légales soient respectées tout en intervenant dans la réorganisation de l’entreprise.

Quelles sont les différentes catégories de restructuration ?

Il existe plusieurs types de restructuration à laquelle le représentant syndical au CSE participe. Ces réorganisations peuvent être réalisées à cause des difficultés économiques actuelles, des changements de modèle organisationnel, des innovations technologiques, de la diminution des structures suite à des opérations d’acquisition et de fusion. Les modalités juridiques utilisées lors d’une restructuration sont aussi très variées comme un projet de réorganisation sans compression de l’effectif des travailleurs. Dans tous les cas, il faut faire appel à un expert du CSE afin de comprendre les enjeux économiques, d’identifier les conséquences potentielles pour les salariés et les modalités juridiques de la réorganisation. Cela permet également à l’entreprise de se faire assister lors des négociations sociales du projet.

Quelles sont les étapes d’expertise CSE pour la réorientation ?

Le représentant syndical au cse doit déterminer le périmètre d’expertise ordonné. Le projet de restructuration peut inclure l’introduction de nouvelles technologies, l’opération publique d’achat ou de concentration. Il peut aussi révéler une situation économique de l’entreprise ou impliquer des changements de contrats de travail. Après cette démarche, le CSE envoie une lettre de mission à un expert afin qu’il exécute le projet tout en rédigeant un rapport complet à l’employeur.

Le CSE tient donc un rôle important lors d’une réorganisation d’entreprise car il permet de savoir les enjeux économiques et les modalités juridiques permettant d’éviter les éventuelles difficultés.

CSE et heures de délégation : comment gérer au mieux ?
Comment réussir un team building : astuces et conseils